Shopping

États-Unis : Une journaliste annonce le décès de sa propre fille

Angela était justement en train de travailler sur la crise des opiacés quand elle a appris le décès de son enfant, victime d'une overdose. La reporter a choisi d'en parler à l'antenne.

Le jour où Angela Kennecke a appris que sa fille de 21 ans avait succombé à une overdose, elle était justement en train de préparer un sujet sur la crise des opiacés. La journaliste, qui travaille pour une chaîne affiliée à CBS dans le Dakota du Sud, s'intéressait à cette problématique depuis une dizaine d'années. Il y a quatre mois, sa fille est décédée d'une surdose de fentanyl, un puissant opioïde au cœur d'une grave crise sanitaire en Amérique du Nord. Lors de son retour à son poste la semaine dernière, Angela a choisi de partager ce drame avec les téléspectateurs.

«L'épidémie d'opioïdes m'a frappée personnellement, d'une manière tragique. Le 16 mai, Emily, ma fille de 21 ans, est morte d'une overdose», a annoncé la journaliste, la voix tremblante. «Jamais je n'aurais pensé qu'un membre de ma famille deviendrait une de ces statistiques que l'on entend aux nouvelles du soir», a ajouté l'Américaine. Si la journaliste a choisi d'annoncer elle-même le décès de sa fille, c'est pour essayer d'aller de l'avant. Elle espère également que son histoire sensibilisera les Américains à cette crise. 

Angela savait qu'Emily avait déjà fumé de la marijuana, mais ignorait tout de son addiction à l'héroïne. «Des seringues? Une gamine de la classe moyenne, privilégiée, toutes ces opportunités et des choses comme ça. C'est difficile d'expliquer l'addiction, c'est dur à comprendre», a confié la journaliste. Avec d'autres médicaments opiacés, le fentanyl est au cœur de la très grave crise sanitaire dite des opiacés aux États-Unis et au Canada, en raison d'une envolée ces derniers mois des surdoses liées à l'abus de ces substances, le plus souvent en mélange avec d'autres produits. Un demi-milligrame de fentanyl suffit pour tuer une personne.

shopping

FacebookTwitterYoutube